Dos

Tout savoir sur le nerf sciatique pincé

Bien que le problème de nerf pincé soit plus fréquent chez les personnes adultes, il peut aussi se manifester chez d’autres catégories de personnes. En effet, d’une manière ou d’une autre, tout le monde est exposé à ce problème de nerf coincé. En réalité, l’inflammation du nerf sciatique se développe dans le contexte d’autres maladies et troubles. Le pincement du nerf sciatique peut être très désagréable pour le patient. Pour vous permettre de mieux comprendre ce mal, voici tout ce qu’il faut savoir sur le nerf sciatique pincé

Le nerf pincé : qu’est-ce que c’est ?

Le nerf sciatique représente le plus gros nerf du corps. Il forme les branches sensibles et motrices des jambes qui assurent les fonctions de la marche. De ce fait, tout problème avec ce nerf entrave le mouvement et perturbe le rythme de vie habituel. Aussi, le nerf sciatique pincé est un problème qui se manifeste chez de nombreuses personnes.

En réalité, le pincement est le résultat d’une compression du nerf. Ceci entraîne une détérioration de sa nutrition et de sa fonction. Généralement, le pincement peut subvenir dans n’importe quelle partie du nerf. Cependant, le syndrome douloureux se propage sur toute la surface. 

 

Quels sont les symptômes du nerf sciatique pincé ? 

L’un des symptômes du nerf coincé est la douleur dans la fesse qui se propulse vers la jambe. Cela peut entraîner une forte douleur dans la jambe lorsque vous marchez ou lorsque vous êtes au repos. Généralement, lorsque vous souffrez du syndrome de nerf coincé dans la jambe, la douleur est unilatérale et d’un caractère aigu. En clair, vous ressentez comme un choc électrique. Cela peut dans certains cas être accompagné d’une sensation de brûlure dans la jambe, d’une sensation de froid et de picotement.

Les sensations douloureuses sont le plus souvent localisées sur la surface interne de la jambe. Aussi, lorsque le nerf sciatique est coincé, la capacité motrice de la jambe se détériore toujours. La jambe semble coincée et les mouvements sont limités. Par contre, le pincement sciatique ne provoque ni gonflement, ni d’œdème des membres. Attention cependant, à ne pas confondre les manifestations du nerf coincé avec les pathologies de l’articulation de la hanche. En effet, pour ces derniers, les douleurs sont localisées dans la zone articulaire et se propagent très rarement sur toute la surface de la jambe. Aussi, dans le cas des pathologies de l’articulation, la paresthésie ne se fait pas ressentir à l’arrière de la cuisse. 

Pour lever l’équivoque et savoir réellement de quel mal vous souffrez, il est important de faire un premier diagnostic grâce à certains exercices. Ceux-ci consistent dans un premier temps à s’allonger sur le dos et à soulever et plier une jambe au niveau du genou à un angle de 90°. Ensuite, essayez de redresser votre jambe. Pliez enfin le genou et mettez vos mains sur le ventre, puis tournez votre jambe sur le côté. Si lors du mouvement une douleur vive se fait sentir, alors vous pouvez en déduire qu’il s’agit bien évidemment du pincement sciatique. La douleur tirera sous le muscle, dans la cuisse et le bas du dos. 

nerf pincé

Quelles sont les causes du nerf sciatique ?

Les causes du nerf pincé sont multiples. Parmi celles-ci, figure la protrusion et la hernie du disque intervertébral de la colonne lombaire. En effet, toute déformation de l’anneau fibreux peut comprimer la racine qui forme le nerf sciatique. Ce qui perturbe le travail du nerf et entraîne un syndrome douloureux. Le déplacement des vertèbres, le désalignement du bassin et la courbure de la colonne vertébrale sont également des éléments déclencheurs du nerf sciatique coincé. On cite aussi parmi les causes du nerf coincé dos, la sténose spinale. 

Dans ce cas, on remarque que la lumière du canal dans lequel se trouve la moelle épinière se rétrécit. Cela s’observe le plus souvent chez les personnes âgées de plus de 60 ans. On n’oublie pas non plus l’ostéochondrose, comme cause du nerf sciatique coincé. Il s’agit d’une modification dégénérative des disques intervertébraux, lorsque les disques dépassent la colonne vertébrale et sont envahis par des excroissances osseuses. Ces formations pincent et pressent généralement les racines nerveuses. Aussi, un dysfonctionnement de l’articulation sacro-iliaque ou de la hanche peut aussi engendrer un nerf coincé. Il est également possible qu’un spasme du muscle piriforme résultant d’une hypothermie, d’un exercice excessif ou d’une blessure soit responsable du nerf coincé du dos.

Nerf coincé

Comment traiter un nerf coincé ? 

En réalité, les méthodes de traitement du nerf coincé jambe, dépendent de la cause du mal. Le premier réflexe à avoir donc lorsque vous souffrez de nerf coincé dans le bas du dos est de consulter un spécialiste. Celui-ci se chargera d’effectuer un diagnostic approfondi. Ainsi, en complément de l’examen visuel et de la palpation, le spécialiste vous prescrit un examen complet. Celui-ci se compose de : l’IRM de la région lombaire, la radiographie du bas du dos et des os pelviens et l’analyse sanguine générale. Vous aurez aussi à faire une échographie des organes pelviens. 

Ainsi, en fonction du diagnostic, le médecin pourra vous prescrire un traitement médicamenteux adapté. Le plus souvent, le traitement se compose des anti-inflammatoires non-stéroïdiens, des injections analgésiques et d’un complexe de vitamines B. Le but principal du traitement est de détendre les muscles, d’améliorer le flux sanguin vers les terminaisons nerveuses et de soulager l’inflammation. Par ailleurs, le spécialiste peut également vous conseiller sur la manière d’anesthésier le nerf sciatique. Dans ce cas, un correcteur de posture ou une ceinture lombaire pourra vous être prescrits. Des exercices spécifiques peuvent aussi vous aider à soulager la douleur. 

A lire également